clear
Wednesday, 2 November 2011
Denunciations Of Muslim Attempt To Limit Free Speech In France
Share
clear

Guéant dénonce un «attentat» contre Charlie Hebdo

 

Par lefigaro.fr

le 02/11/2011
 

RÉACTIONS - Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au siège de l'hebdomadaire satirique, victime dans la nuit d'un incendie criminel condamné par l'ensemble de la classe politique.

Les réactions politiques de tout bord ont afflué après l'incendie du siège parisien de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, probable représaille à la parution d'un numéro consacré à la charia.

Le premier ministre, François Fillon, a fait part de son «indignation» et demandé au ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, que «toute la lumière soit faite» et que «les auteurs soient poursuivis». «La liberté d'expression est une valeur inaliénable de notre démocratie et toute atteinte à la liberté de la presse doit être condamnée avec la plus grande fermeté», affirme dans un communiqué le chef du gouvernement.

Dans une première réaction, Claude Guéant a appelé «tous les Français à se sentir solidaires» de Charlie Hebdo. Le ministre s'est ensuite rendu sur place, où il a dénoncé «un attentat». Interrogé pour savoir si la piste des «musulmans intégristes» était explorée, il a répondu: «Toutes les pistes sont examinées et il est vrai qu'un certain nombre de messages de menaces qui ont été reçus par amène à ne pas négliger cette piste». Le ministre a encore prévenu que «si certains croient pouvoir imposer une façon de voir à la République française (...) ils se trompent, ils seront combattus, les Français n'accepteront pas cet impérialisme».

 

Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Le Parti socialiste, par la voix de sa première secrétaire Martine Aubry, a également exprimé sa «solidarité» avec la rédaction du journal, affirmant que «la liberté de la presse s'exerce aussi à travers la dérision et l'humour». Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, s'est dit mercredi «révolté». «Si je peux aider Charlie Hebdo à retrouver des locaux pour pouvoir faire vivre son journal et sa liberté, je le ferai», a-t-il ensuite proposé. D'ici là Nicolas Demorand, directeur de la rédaction de Libération, a invité les journalistes de l'hebdomadaire à s'installer dans les locaux de son quotidien. «On se serrera», a-t-il twitté.

«Nous sommes un État laïc», rappelle Christine Boutin

Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate et candidate à la présidentielle, a rappelé que «nous sommes un État laïc, toutes les religions et les croyances ont la possibilité d'exister». «Il n'y a pas d'impunité, c'est un acte qui doit donner lieu à des poursuites judiciaires», a affirmé pour sa part le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé.

Le parti communiste a fustigé dans un communiqué un «acte immonde». «Le débat politique et médiatique ne peut pas se régler à coups de cocktail molotov et ceux qui voudrait nous le faire croire préfèrent se débarrasser des idées, en brûlant les journaux, plutôt que d'en débattre», dit le texte du PCF. Évoquant un acte «répugnant», le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, a appelé au respect de la liberté d'expression, et à «ne pas confondre une poignée d'imbéciles, d'abrutis (...) avec la masse de nos compatriotes musulmans qui pratiquent leur foi en toute tranquillité».

«Nous condamnons l'incendie, tout en étant vigilant sur l'origine de l'incendie», a réagi le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui. Tout en rappelant que «le fait même de caricaturer le prophète est considéré comme une offense pour les musulmans», il a jugé la Une du journal de cette semaine moins «violente» que les caricatures qu'il avait publiées il y a cinq ans.

Jointe par le Figaro à Washington, Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a jugé l'affaire «très grave». «Je condamne avec la plus grande fermeté cette attaque violente. Ce n'est pas la première fois que des fondamentalistes islamistes se permettent d'imposer leurs interdits en France. C'est un rejet du modèle politique français et de la laïcité», a-t-elle déclaré.

 

clear
Posted on 11/02/2011 2:33 PM by Hugh Fitzgerald
Comments
No comments yet.

Subscribe