clear
Sunday, 3 February 2013
The Enlightened Elite Of France And The People They Ignore
Share
clear
La rupture est consommée entre les "élites" et la société civile récalcitrante. Les coups, qui pleuvent dru sur le peuple indocile, empêchent une réconciliation. En 2005, ceux qui refusaient de ratifier le traité européen avaient été ainsi injuriés par les esprits éclairés, qui allaient perdre le référendum. Cette fois, la haine et le mépris se bousculent chez ceux qui réclament le respect pour eux-mêmes.Parce que les citoyens n’adhèrent pas à la propa­gande sur les bienfaits de l’immigration et de l’islam en France (dans une enquête Ipsos-Cevipof, ils sont 70 % à dire qu’il y a trop d’étrangers, et 74 % à juger cette religion intolérante et incompatible avec la société), voilà les sermonneurs qui les traitent de ploucs racistes et xénophobes. De salauds, en somme. Les anti-mariage gay sont pareillement injuriés. Mais où sont les "débats dignes" réclamés par ­Harlem Désir au nom du PS ?

La civilité des manifestants du 13 janvier est à comparer à l’agressivité, la vulgarité, l’intolérance observées parmi ceux qui, beaucoup moins nombreux, ont défilé dimanche pour le "mariage pour tous", à l’appel des partis et des syndicats de gauche (voir mon blog). Quand ­Bernard-Henri Lévy délégitime les opposants en parlant d’une "marée noire de l’homophobie ancestrale", il recourt au même procédé de la diabolisation qu’utilisent les exaltés d’Allah quand ils invoquent l’"?islamophobie" pour rendre les critiques irrecevables. Ainsi procèdent, par la victimisation des uns et la culpabilisation des autres, les communautaristes en quête de visibilité et de droits spéci­fiques. La salissure de l’autre est leur ­règle.

Cette violence intellectuelle, héri­tière de la pensée totalitaire, est celle d’un petit nombre qui se protège par l’intimidation et le dénigrement.(La suite ici)
Tags:
clear
Posted on 02/03/2013 11:43 AM by Hugh Fitzgerald
Comments
No comments yet.

Subscribe

Recent Posts