clear
Friday, 27 February 2015
A Few French Commentators
Share
clear

Bâmiyân, Tombouctou, Mossoul : l'autre hideuse réalité de la barbarie islamiste.

Ils massacrent les vies humaines, ils détruisent les créations humaines.

Seul un nouveau D Day mené par l'Occident allié avec la Russie pourra en venir à bout !

Regardez attentivement la vidéo mettant en scène le crime, au nom de l’islam, contre l’art, la culture, la civilisation. Regardez attentivement pour bien vous convaincre que les barbares islamistes, si nous ne les mettons pas le plus rapidement possible hors d’Europe et hors d’état de nuire, feront subir le même sort à nos églises et nos musées. Souvenons-nous que les aïeux de ces barbares détruisirent presque de fond en comble le fabuleux patrimoine architectural et artistique de l’Inde après la conquête de cette région.

« Daech met en avant les massacres culturels dans un film de propagande »

« Des combattants de l'Etat Islamique, également appelé Daech, ont détruit une collection de statues et de sculptures. Certaines d'entre elles avaient été réalisées il y a plus de mille ans. Les djihadistes ont revendiqué ces destructions en publiant une vidéo en leur nom intitulée "Destruction des œuvres condamnables et exhortation au bien". »

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/02/26/03004-20150226ARTFIG00202-daech-met-en-avant-les-massacres-culturels-dans-un-film-de-propagande.php

__________________________________________________________

"il serait erroné de se réjouir trop vite d'une pensée libérée"

En effet, il est encore loin le temps de la pensée libérée !
G.W.Goldnadel ne s'est -il pas exprimé sur le scandale Cukierman, tempête médiatique sur un fait de vérité , le scandale au carré en somme ? Ce qui fait scandale, c'est que cela fasse scandale, par un déni qui perdure sur les causes et les conséquences de l'immigration massivement musulmane.

L'hébétude, l'abrutissement, l'idéologie sont vous parlez, I.R., sont ceux des gens de gauche estampillés, et de bien des gens de droite également. Pas ceux des dirigeants , qui, eux , savent bien à qui ils ont affaire, et comptent sur une arrivée extraeuropéenne , pour assurer leurs réélections , que les Frnçais mettent en péril, par leur patriotisme désuet.

Il faut entendre les accents (faussement) passionnés avec lesquels le premier matador attaque le FN, le seul parti ennemi contre lequel les socialistes doivent se mobiliser. Ce n'est pas un parti républicain, pas un parti fréquentable, c'est le parti de la violence, il faut se déchaîner contre lui. La consigne est donnée dans les provinces.
Pour Valls, la violence n'est certes pas d'origine "musulmane" malgré les preuves et les cris au nom desquels les violences sont programmés. Non, la violence , c'est l'extrême-droite , principal adversaire puisque les sondages le font monter à 41% des intentions de vote.
Non, la pensée n'est pas libérée.
La sidération vient de frapper l'Europe qui tente par la LOI d'écrire l'Islam dans notre paysage . Un islam qui devrait s'incliner devant les lois des Etats, les contractions sont encore violentes.
Donc il faut encore terroriser : Caen renonce à son festival des dessins de presse. Les dessinateurs trouillent en masse et ne viennent plus.
Chacun rentre dans sa petite coquille d'escargot , en bavant sur sa liberté d'expression "limited expression".
Encore quelques vidéos de destruction de musées et de biliothèques , encore quelques décapitations, et les nations tremblantes rangeront leur pensée libérée au vestiaire des objets périmés.
Nous sommes dans "la phobie sémantique à caractère hystérique" où tous les mots prononcés sont liés à des identités niées.
Quand aura lieu le véritable débat? il serait bon que cela précède la loi cadre sur l'Islam , mais justement, les dirigeants veulent imposer , et surtout pas consulter les peuples.

____________________________________________________________________

 

Ainsi que je l’ai déjà écrit, je suis tombé dans la politique non pas en étant petit, mais dès mon adolescence. J’en ai donc vu de toutes les couleurs en France et ailleurs, et j’en ai avalé des vertes et des pas mûres. Cela signifie qu’au fil du temps plus rien ne m’a surpris, pas même le pire de la part des carriéristes qui ont remplacé les hommes d’Etat aujourd’hui disparus.

Je dois toutefois avouer que jamais je n’avais pensé que l’on puisse en arriver là, c’est-à-dire à ce que les soi-disant démocraties deviennent carrément les ennemies des peuples qu’ils soient américains ou européens. Pourtant, on en est bien là avec le suspect Obama qui n’aime pas l’Amérique. Mais son cas ne m’inquiète pas trop, car aux USA le patriotisme revient toujours au galop.

Par contre, en Europe, France en tête, la dérive est bien plus importante. Tellement importante que la notion de défense des acquis y est devenue désuète, remplacée qu’elle est par une opération portes ouvertes, par une immigration incontrôlée sans obligations pour l’Autre privilégié, mais obligée pour l’hôte qui la subit sans qu’on lui ait demandé son avis.

En France, c’est plus clair que jamais. L’état socialiste UMPS, installé depuis des décennies, n’aime pas la France, ni les Français, leur préférant sa République bananière et ses nouveaux et futurs électeurs, sacrifiant leurs valeurs aujourd’hui combattues sur l’autel de la diversité, du vivre ensemble avec leurs ennemis, de l’antichristianisme et de la complicité avec l’islam qu’il faut amadouer.

Jusqu’où ? Jusqu’au sacrifice des libertés et aux contraintes imposées aux citoyens qui n’ont rien demandé, sauf le respect de leurs origines, de leur culture, de leur civilisation en danger. Etant de moins en moins entendus, bien que faussement consultés, ils ne leur reste donc plus, dans l’isoloir, qu’à battre ce pouvoir corrompu. Ou alors il faudra l’abattre dans la rue.

Le peuple français abonné à l’enfumage, à l’abstention et à l’inaction en est-il capable ? Hélas, je crains que non car, placé devant un choix douloureux, je crois qu’il préfèrera l’euthanasie au combat, la première étant précédée d’un abandon aux soins palliatifs, tandis que le second passe par de nombreux sacrifices. J’espère me tromper, mais c’est très mal engagé.

______________________________

Il y a malgré tout un épais mystère qui résiste à toutes les explications psychologiques, de complotisme ou de mauvais calculs clientélistes, lorsque l'observateur moyen, confronté à la vie réelle, tente de comprendre les choix de nos dirigeants depuis 40 ans en matière d'immigration:
Comment peuvent-ils feindre à ce point d'ignorer que le bénéfice supposé être le leur en favorisant l'arrivée ultra massive de personnes peu instruites majoritairement, et pour qui le Coran et la Charia tiennent lieu une fois pour toutes de tout ce que l'univers est capable de créer comme "lumières", et qui se multiplient exponentiellement, ne finira pas par devenir d'abord un fardeau, et rapidement après un raz-de-marée qui les emportera mécaniquement en tout premier lieu? Cet aveuglement nous a toujours sidérés, inquiétés avant de nous réveiller. Il me semble que la réaction salvatrice des patriotes est maintenant un fait acquis, car les méfaits éclatent au grand jour, tels les grains de maïs dans une casserole chauffée, et plus personne ne pourra mettre le couvercle dessus, pas même un pitoyable premier ministrion élucubrant, ni un président pigeon voyageur.

clear
Posted on 02/27/2015 6:58 AM by Hugh Fitzgerald
Comments
No comments yet.


Order from Amazon or Amazon UK today!


Order from Amazon or Amazon.UK today!


Order from Amazon US
or Amazon UK today!

Audiobook


Amazon donates to World Encounter Institute Inc when you shop at smile.amazon.com/ch/56-2572448. #AmazonSmile #StartWithaSmile

Subscribe

Categories

Adam Selene (2) A.J. Caschetta (7) Alexander Murinson (1) Andrew Harrod (4) Bat Ye'or (6) Bradley Betters (1) Brex I Teer (9) Brian of London (32) Christina McIntosh (863) Christopher DeGroot (2) Conrad Black (516) Daniel Mallock (5) David P. Gontar (7) David Solway (78) David Wemyss (1) Dexter Van Zile (74) Dr. Michael Welner (3) Elisabeth Sabaditsch-Wolff (1) Emmet Scott (1) Eric Rozenman (4) Esmerelda Weatherwax (9549) Fergus Downie (5) Fred Leder (1) Friedrich Hansen (7) G. Murphy Donovan (63) Gary Fouse (143) Geert Wilders (13) Geoffrey Botkin (1) Geoffrey Clarfield (329) Hannah Rubenstein (3) Hossein Khorram (2) Howard Rotberg (5) Hugh Fitzgerald (21010) Ibn Warraq (10) Ilana Freedman (2) James Como (23) James Robbins (1) James Stevens Curl (2) Janice Fiamengo (1) Jerry Gordon (2508) Jerry Gordon and Lt. Gen. Abakar M. Abdallah (1) Jesse Sandoval (1) John Constantine (122) John Hajjar (5) John M. Joyce (391) Jonathan Ferguson (1) Jonathan Hausman (4) Joseph S. Spoerl (10) Kenneth Francis (1) Kenneth Lasson (1) Kenneth Timmerman (25) Lorna Salzman (9) Louis Rene Beres (37) Marc Epstein (8) Mark Anthony Signorelli (11) Mark Durie (7) Mark Zaslav (1) Mary Jackson (5066) Matthew Hausman (41) Michael Curtis (617) Michael Rechtenwald (15) Mordechai Nisan (2) Moshe Dann (1) NER (2590) New English Review Press (72) Nidra Poller (73) Nikos A. Salingaros (1) Nonie Darwish (10) Norman Berdichevsky (86) Paul Oakley (1) Paul Weston (5) Paula Boddington (1) Peter McLoughlin (1) Philip Blake (1) Phyllis Chesler (100) Rebecca Bynum (7182) Richard Butrick (24) Richard Kostelanetz (16) Richard L. Benkin (21) Richard L. Cravatts (7) Richard L. Rubenstein (44) Robert Harris (84) Sally Ross (36) Sam Bluefarb (1) Sha’i ben-Tekoa (1) Springtime for Snowflakes (4) Stephen Schecter (1) Steve Hecht (25) Ted Belman (8) The Law (90) Theodore Dalrymple (861) Thomas J. Scheff (6) Thomas Ország-Land (3) Tom Harb (4) Tyler Curtis (1) Walid Phares (29) Winfield Myers (1) z - all below inactive (7) z - Ares Demertzis (2) z - Andrew Bostom (74) z - Andy McCarthy (536) z - Artemis Gordon Glidden (881) z - DL Adams (21) z - John Derbyshire (1013) z - Marisol Seibold (26) z - Mark Butterworth (49) z- Robert Bove (1189) zz - Ali Sina (2)
clear
Site Archive